Rosier grimpants blanc
Rosiers

Comment choisir son rosier grimpant ?

Rosier grimpants devant une fenêtre.
Vues
Potager City

Le rosier grimpant n’a pas de véritables lianes en ce sens qu’ils ne s’accrochent pas, ne grimpent pas ou ne s’attachent pas de quelque façon que ce soit à un support vertical.

Livrés à eux-mêmes, ils ont tendance à être de grands arbustes tentaculaires.

Mais la plupart des rosiers grimpants ne sont pas laissés à eux-mêmes. Vous les attachez généralement de manière verticale à un support vertical, tel qu’une clôture, une tonnelle, un treillis ou un mur. Mais vous ne les entraînez pas seulement vers le ciel.

Cultivées de cette façon, elles ne fleurissent qu’à la pointe des cannes. Pour que vous puissiez profiter des rosiers grimpants, vous développez des pousses latérales horizontales plus florifères.

Découvrir également comment choisir son rosier buisson ?

Le rosier grimpant pour une touche d’élégance

Les rosiers grimpants apportent une jolie touche de couleur et d’élégance. Il en existe plusieurs variétés.

Elles varient en fonction de l’utilisation que vous en faite et  de l’effet recherché : il peut recouvrir un mur ou une façade, ou recouvrir une arcade d’une jolie façon.

Les rosiers grimpants possèdent de longues tiges souples qui ont besoin d’un support.

Un rosier grimpant pas trop envahissants

Il existe des variétés de rosiers grimpants non-remontant, ils fleurissent une à deux fois par an. Ils se différencient des rosiers remontants qui fleurissent toute l’année.

L’entretien du rosier grimpant est moins exigeant : une exposition au soleil et une taille tous les ans suffisent. Deux types de rosiers grimpants pas trop envahissant existent.

Tout d’abord, le rosier « à grosses fleurs » possède des tiges de 1 à 3 fleurs de 10 cm de diamètre en moyenne. Il existe aussi le rosier « à fleurs groupées » qui est également appelé rosiers polyanthas avec des fleurs en plus grande quantité de 5 cm de diamètre en moyenne.

Si vous les coupez pour en faire un joli bouquet de fleur, vous serez enivré par son parfum envoûtant.

Ces différents types de rosiers sont généralement hauts (entre 3 et 7 mètres), cela nécessite donc de tailler les branches dite charpentières (l’ossature du rosier) une fois par an lorsque la floraison est la plus importante.

Que votre rosier grimpant se lève de manière horizontale ou verticale, si vous les taillez convenablement, les branches dites secondaires fleuriront de manière abondante, si vous les taillez également tous les ans (idéalement au mois de mars).

Placez le treillis à plusieurs mètres de structures telles que les murs afin que les rosiers puissent être atteints, attachés et taillés de tous les côtés.

Une couleur d’agrément pour son rosier grimpant

Les rosiers anglais par exemple, fournissent des roses à la fois avec des couleurs classiques ou plus novatrices. Quelle que soit la couleur, ce type de rosier apportera de l’élégance et de la beauté.

Le blanc s’agrémente avec toutes les autres fleurs et arbustes. Le rose apporte sérénité et beauté. Le rouge dynamise le jardin de manière vive. Le jaune apporte de la gaieté.

Chaque type de rosier grimpant donne sa touche de couleur et son parfum délicat diffère, mais tous vous apporteront du raffinement.

Bien choisir l’emplacement de son rosier

Les roses aiment la lumière du soleil, et leurs tiges peuvent devenir assez grandes. Choisissez un endroit, par exemple un coin d’un parterre de fleurs, un côté de la maison ou un porche, où la plante recevra 6 à 8 heures de soleil par jour.

Inclinez le treillis de manière à ce qu’il ne soit pas susceptible d’être renversé par le vent ou de heurter quoi que ce soit s’il s’agite légèrement en cas de vent extrême.

L’angle du treillis devrait également permettre aux rosiers de recevoir un maximum de lumière du soleil par jour.

Source d’inspiration

Laisser un commentaire