Mon inspiration jardin

Camélia : Culture et entretien

Camelia, arbuste a fleur

Le camélia est l’un des arbustes les plus polyvalents que vous puissiez avoir dans votre jardin.

Ils peuvent être utilisés comme haie, comme arbre d’ornement, cultivés pour leur floraison exceptionnelle, pour faire et créer du thé (C. sinensis) ou simplement pour ajouter un peu de couleur au jardin pendant les tristes journées plus fraîches. Les espèces de camélias les plus courantes sont les sasanquas et les japonica.

Les sasanquas sont généralement les premiers à fleurir, à partir de l’automne, suivis des japonicains à la fin de l’automne ou au début du printemps.

Sa floraison précoce à partir du mois de janvier, et ce jusqu’au mois de mai abonde votre jardin de fleurs simples, doubles, semi-doubles ou imbriquées.

Que faut-il savoir sur cet arbuste ?

  • Nom : Camellia
  • Famille : Theaceae
  • Type : Arbuste à fleurs
  • Hauteur : 2 à 3 m, plus selon le climat
  • Exposition : A l’ombre
  • Sol : Acide, riche, frais, bien drainé
  • Floraison : Du mois d’octobre à avril

Comment faire pousser des camélias dans un jardin ?

Les camélias ont une floraison simple ou double et une variété de couleurs allant du rose et du rouge profond au rose clair, au crème et au blanc. Les camélias à étamines apparentes sont adorés par les abeilles et les fleurs de camélia peuvent également attirer les oiseaux.

Choisissez un endroit bien drainé dans le jardin qui reçoit la quantité de soleil approprié pour la variété que vous avez choisi. Enrichissez le sol avec l’amélioration de sol et de l’engrais dans les zones où le sol est lourd ou argileux, pour aider à améliorer la structure et le drainage du sol.

Creusez le trou de plantation deux fois plus large et à la même profondeur que la motte de racines. Retirez l’arbuste du conteneur, taquinez doucement les racines.

Placez dans le trou et remblayez avec de la terre, en la raffermissant doucement. Formez un anneau de terre en relief ou en forme de beignet autour du bord extérieur de la zone des racines de la plante. Cela permet de garder l’eau là où elle est nécessaire. 

Arrosez toujours bien après la plantation afin de tasser la terre autour des racines et de maintenir le sol humide pendant plusieurs semaines, le temps que la nouvelle plante s’établisse…

Posez un paillis organique autour de la base, comme des copeaux d’écorce, de la canne à sucre ou de la paille de pois, en l’éloignant du tronc.

Arrosez profondément, deux à trois fois par semaine, selon les conditions météorologiques.

Semis :

La période favorable au semis des camélias est à la fin de l’automne dans un pot contenant un mélange de terreau et de terre de bruyère.

Recouvrez d’une housse d’hivernage jusqu’à l’apparition des premières feuilles au printemps. Il faudra patienter 2 ou 3 années avant d’admirer la première fleur qui vous émerveillera !

Camélia en fleur

Cultiver son camélia en pot

Choisissez un pot de fleur ou une jardinière d’au moins 40 cm de large. Placez-le à un endroit approprié à la variété choisie et remplissez-le avec un mélange de terre de qualité.

Ajoutez au mélange une petite quantité de cristaux d’argile. Ceux-ci aideront à retenir l’humidité supplémentaire.

Retirez l’arbuste du récipient, taquinez doucement les racines.

Placez dans le trou et remblayer avec le mélange d’empotage, en raffermissant doucement. Arrosez dans le puits.

Une fois plantée, gardez la plante bien arrosée, mais ne laissez pas l’eau reposer dans une soucoupe à la base du pot.

Mes conseils de culture

Les camélias sont remarquablement tolérants à la sécheresse, mais les plantes donneront le meilleur d’elles-mêmes si le stress hydrique est maintenu au minimum.

Faites attention aux coups de soleil. Même les camélias les plus résistants au soleil peuvent brûler par une journée très chaude, ce qui peut entraîner des problèmes de champignons foliaires.

Les camélias font leur principale poussée de croissance après la floraison, il est donc préférable de les nourrir lorsque les dernières fleurs arrivent à leur fin.

Ces fleurs ont un système racinaire peu profond qui peut se dessécher facilement pendant l’été. Après la fertilisation, étendez une couche de paillis autour de la base pour retenir l’humidité.

Les camélias, ainsi que les azalées et les rhododendrons, préfèrent un sol légèrement acide (sol dont le pH est inférieur à 7). Si votre sol est alcalin, appliquez un peu de soufre liquide pour réduire le pH du sol.

Si vous avez déjà eu des problèmes de bourgeonnement dans le passé, où les bourgeons se forment mais brunissent et ne s’ouvrent pas, une application de magnésium liquide pourrait vous aider. 

Comment entretenir un camélia ?

La fin de l’hiver est la saison où les camélias sont à leur meilleur. Alors que les sasanquas à floraison précoce ont pratiquement terminé l’année, les camélias japonica qui aiment l’ombre sont à leur apogée et les reticulata à grandes fleurs tentent de prouver qu’ils sont les plus voyants de tous. 

Alors, pendant que les camélias sont au sommet de leur gloire, réfléchissez à la façon dont vous allez prendre soin d’eux pour le reste de l’année.

Alimentation et paillage

Les camélias font leur plus grande poussée de croissance après la floraison, il est donc préférable de les nourrir lorsque les dernières fleurs arrivent à leur fin. Bien sûr, la plupart des sasanquas ont cessé de fleurir depuis des semaines, mais la fin de l’hiver reste le moment idéal pour les nourrir. 

Les camélias en pot doivent être nourris avec un aliment végétal qui ne présente aucun danger pour les pots.

Les camélias ont un système racinaire peu profond qui peut se dessécher facilement pendant l’été, donc, après avoir fertilisé, étendez une couche de paillis autour de la base de la plante. Évitez tout contact direct avec la tige de la plante.

Tailler son arbuste

Même si vous n’avez jamais taillé vos camélias, ils continueront à pousser parfaitement bien, mais il y a des moments où les sécateurs ou les tondeuses devraient sortir. 

Les camélias Sasanqua sont souvent utilisés comme haie formelle ou en forme de topiaire et une coupe de fin d’hiver leur donnera un nouveau départ pour la saison. Les haies devront également être taillées de temps en temps pendant la saison de croissance pour conserver un contour net. 

Les camélias Japonica peuvent être taillés dès maintenant pour limiter leur taille ou pour amincir les branches encombrées et ouvrir la plante. Il est préférable de laisser les camélias Reticulata développer leur forme naturelle d’arbre, mais une taille insuffisante, consistant à supprimer les branches inférieures pour créer un tronc clair, peut parfois améliorer leur apparence.

Arrosage

Les camélias établis sont remarquablement tolérants à la sécheresse, mais les plantes donneront le meilleur d’elles-mêmes si le stress hydrique est maintenu au minimum.

Enlevez le paillis existant, appliquez un sol plus humide et arrosez bien ensuite. Puis remettez le paillis en place.

Les camélias en pot apprécieront l’ajout de quelques cristaux de stockage de l’eau dans la zone des racines. Ces cristaux aident à retenir l’humidité supplémentaire.

Les maladies du Camélia

Les variétés de Camélias

Le camélia est une fleur qui possède une multitude de variétés dont la couleur, la forme des fleurs, la taille, le port, le type de feuillage ou la période de floraison sont d’autant plus riches que vous avez le choix pour la composition de votre tableau floral.

3 Camélias à cultiver facilement

Camélia Japonica

Les Japonicas ont des fleurs simples ou doubles étonnantes, portées au-dessus d’un feuillage vert brillant attrayant. Apportez leurs magnifiques fleurs à l’intérieur et faites-les flotter dans un bol d’eau peu profond.

Sasanqua Camélia

Bien qu’ils soient souvent utilisés comme plantes de couverture, les sasanquas peuvent également être laissés à l’abandon pour devenir de petits arbres de caractéristiques. Lorsque l’espace est un problème, pensez à des formes naines ou à des espaliers contre un mur.

Camélia Reticulata

Ces plantes sont un véritable arrêt de spectacle ! Les réticules sont principalement cultivés pour leurs grandes fleurs voluptueuses qui apparaissent de la fin de l’hiver au milieu du printemps.

Source

N’hésitez pas à vous inspirer de ces exemples et partagez vos jardins.

Exit mobile version