rosier buisson blanc
Rosiers

Comment choisir son rosier buisson ?

rosier blanc
Vues
Potager City

Les types de rosiers buissons

Les variétés de rosier buisson sont classées en fonction de la taille des fleurs, du port de la plante et des déclinaisons de couleurs et de parfum.

On retrouve dans cette collection quatre grandes familles.

  • Rosier buisson à grandes fleurs solitaires et rosier buisson à grandes fleurs groupées : agencé en plate-bande ou en massif, leurs tiges peuvent atteindre entre 60 cm et 120 cm. Les tiges arborent soit une fleur simple ou double à son extrémité soit un bouquet en grappe. Voici quelques exemples dans cette famille le rosier « Fox Trot », « Glorius » ou le « Gold Glow »
  • Rosier buisson à petites fleurs : compact remontant avec peu d’épines, et des feuilles lustrées, ce rosier peut atteindre une hauteur de 40 à 120 cm. Les tiges courtes soutiennent les bouquets en leur sommet. Par exemple : le rosier « Lutea », « Thérèse de Lisieux » ou encore le « Karl Herbst »
  • Rosier buisson anglais : touffus au port souple, le rosier anglais mesure entre 80 et 120 cm. Dans cette famille, on trouve quelques exemples tels que : le rosier « Graham Thomas », « Teasing Victoria » et le « Winchester Cathedral » qui affichent des couleurs tendres et un feuillage vert mat.
  • Le rosier buisson ancien a un port plus naturel et des tiges plus souples. Vous trouverez dans cette collection par exemple : le rosier « Sourire d’orchidée », Wedding Day » et le « New Dawn ».

La plantation d’un rosier à racines nues s’effectue de fin octobre à fin mars, en évitant les périodes de gel et avec un écartement entre deux buissons de 50 cm minimum. La mise en terre est réalisable toute l’année si le rosier est en conteneur.

Découvrez également comment choisir son rosier grimpant.

Un rosier buisson pas trop envahissant

Afin d’éviter un envahissement trop important, le taillage se fait juste au moment où les petits bourgeons commencent à gonfler.

Tout d’abord, il faut éclaircir en supprimant toutes les branches à l’intérieur de façon à ce que la lumière pénètre dans toute les parties de plante.

Pour cela, supprimez les petites brindilles qui poussent au centre, les vieux bois, et gardez uniquement les plus grosses branches afin de bien dégager toute la charpentière.

Pour harmoniser l’ensemble, couper les branches ayant une forme disgracieuse. Pour favoriser la régénération de la plante, il est préférable de conserver uniquement les branches bien vigoureuses.

Lorsqu’une branche présente deux départs, coupez la brindille qui se trouve sur la partie intérieure.

Sur la branche restante, coupez au niveau du troisième œil dirigé vers l’extérieur pour faire en sorte d’obtenir une forme de gobelet.

Cela vous permettra d’avoir un rosier buisson bien compact et esthétique.

Quelle couleur pour mon rosier buisson ?

Laissez libre cours à vos aspirations pour le choix des couleurs de vos rosiers.

Dans tous les cas, quel que soit le mariage de couleurs que vous aurez choisi, une touche de blanc permet d’adoucir l’harmonie de votre jardin, apporte de la pureté et du raffinement.

Le rosier jaune notera une ambiance chaleureuse et contraste parfaitement avec du rouge vif flamboyant par exemple.

Pour obtenir un écrin tamisé, placez des roses rouges plutôt cuivrées. Grâce à la couleur rose, le calme et la douceur régneront dans votre jardin pour un moment paisible et romantique.

Source

Laisser un commentaire