Mes conseils pour créer un petit jardin Japonais

Le jardin japonais est un véritable havre de paix qui invite à la relaxation et à la quiétude. Il se créer comme un tableau qui s’embellit au fil des saisons.

Concevoir un authentique cocon dans un espace restreint tel qu’une cour ou un patio est accessible à tous. Il faut cependant respecter certaines règles et certains éléments.

En effet, le jardin japonais est un art codifié qui évite le superflu.

Quelques éléments comme l’eau, les pas japonais, les plantes couvre-sol et la pierre sont indispensables pour créer un jardin japonais.

Au Japon « L’Harmonie vient du déséquilibre », il est donc conseillé de faire des structures sinueuses plutôt que rectilignes.

Des végétaux pour un petit jardin japonais 🎋

Certains végétaux sont indispensables dans un jardin japonais. Les différents parfums qu’ils dégagent vous feront voyager au gré des saisons.

Les bambous représentent les clôtures (Takegadi) pour délimiter le jardin. Ils complètent l’harmonie du jardin et dissimulent les angles des murs qui se cachent derrière.

L’érable du japon (momiji) symbolise la réserve et l’indépendance d’esprit. Il peut atteindre de 4 à 10 mètres de hauteur selon les variétés. Il fleurit en avril/mai et les feuilles se parent d’éclatantes couleurs orange en automne.

Leurs fruits rouge-brun, appelés samares, sont groupés par deux et décorent l’arbre à l’automne.

Le célèbre cerisier du Japon commence à fleurir énormément dès les premières chaleurs d’avril pour faner vers la mi-mai.

À la fin de l’automne, les feuilles vertes changent de couleurs et deviennent jaune ou rouge. Il donne au printemps des bouquets de fleurs blancs ou roses qui ne donnent pas de fruit mais propagent un agréable parfum d’amande et d’aubépine.

Le cerisier vous fera voyager au Japon et célèbrera le printemps comme il se doit.

Quelles plantes pour un jardin japonais ?

Les primevères asiatiques, bien différentes

Les primevères asiatiques

Bien différentes des Primevères des jardins occidentaux, la primevères asiatique offre une floraison en bouquet sur des tiges bien droite.

La Sagine, couvre-sol traditionnels au jardin japonais

La Sagine

Les végétaux couvre-sol sont plus traditionnels que le gazon ou la mousse. L’helxine (exposition plutôt ombragée) et la sagine (exposition mi-ombragée) sont parfaites pour compléter votre jardin japonais.

Ces jolies plantes peuvent habiller les berges de votre bassin, par exemple.

Anemone du japon, fleur rosé composé de 5 pétales.

L’Anémone du Japon

L’anémone du Japon offre de belles fleurs blanches, avec au centre, des pétales, des étamines jaunes. Plante rustique, elle ne demande que peu d’entretiens, elle se trouve généralement à l’ombre des feuillages.

Astilbe, une plante dense et touffue idéal pour un jardin japonais

Les Astilbes

Les astilbes apporterons du volume et de la luminosité à votre jardin japonais. Avec sa végétation dense et touffue, elle est souvent associé aux jardins zen.

Les fougères, on ne les présente plus

Les Fougères

Avec ses grandes feuilles légères, les fougères sont des plantes que vous croisez souvent. Au printemps, elle forme de belles crosses qui n’attendent qu’à se déployer.

Iris du japon

Les Iris du Japon

Avec une fleuraison plutôt estivale, l’Iris du Japon vous apportera différentes teintes, blanc, bleu, rose, violet… Constituée de six pétales, l’iris donnera de la couleur à votre jardin japonais.

Créer un jardin japonais : les éléments

Symbole de la pierre

Les pierres (Ishi) sont indispensables dans un jardin japonais. Elles doivent être mises en nombre impair car les nombres impairs sont de bons augures et positifs.

Symbolisant la longévité et l’omniprésence des forces de la nature, la pierre est donc indispensable.

Elles peuvent être installées au bord de l’eau comme une cascade. Afin d’accentuer le mystère de la source de l’eau, le haut de la cascade doit être cachée afin de ne voir que l’eau s’écouler dans le bassin.

Les pierres doivent être usées comme récoltées dans la nature. Elles habillent les berges du bassin pour évoquer un éboulis de montagne ou une source d’eau qui jaillit.

Pour aller plus loin dans linspiration japonaise, le Sakuteiki est un traité de 1289 sur la conception des jardins.

L’auteur de ce livre conseille de ne pas se contenter de poser les pierres comme vous aimez, il faut savoir les écouter pour les placer à l’endroit que celles-ci désirent.

Les pas japonais (tobi-ishi) sont des pavés de pierres aux formes irrégulières disposés sur le gravier pour guider vos pas lors de votre méditation. Ils composent l’éloge de la lenteur et cheminent l’observation de votre jardin.

Le sable et les gravillons blancs qui les entourent forme un ensemble qui rappelle l’eau.

L’eau, ce symbole fondamental

C’est un élément essentiel dans la réalisation de votre jardin japonais. L’eau a un rôle purificateur, elle symbolise le renouveau, le calme et l’émerveillement. Elle relie harmonieusement les différents éléments du jardin.

A une certaine époque, les bassins japonais (Chôzubashi) étaient utilisés par les moines bouddhistes pour se purifier le corps et l’esprit avant d’entrer dans les temples.

L’eau peut s’aménager de différentes façons comme un bassin, une cascade ou encore un ruisseau.

Le bassin et la cascade doivent être orientés selon un certain angle par rapport au soleil afin que ce dernier se reflète dans l’eau.

Les bienfaits d’un jardin japonais

La magie de votre jardin japonais vous procurera un apaisement et sera un refuge après votre journée. Il vous permettra de renouer avec la nature pour un moment d’apaisement.

De même, l’autre charme du jardin japonais est qu’au fil des saisons, votre jardin change de couleurs et d’harmonie. Il évolue au gré des saisons tel un spectacle au fil de l’année.

Source

C’est un véritable havre de paix au pied de chez vous !

Partagez votre amour