Dieffenbachia

Dieffenbachia, la cannes des muets

  • Famille : Aracées
  • Type : Plante d’intérieur vivace, feuillage persistant
  • Hauteur : de 40 cm à 1,80 m
  • Résistance au froid : pas de température inférieure à 15°C
  • Sol : mélange terreau, compost, corne broyée
Floraison

Floraison

blanche, discrète 

Exposition

Exposition

sans soleil direct

Arrosage

Arrosage

1 à 2 fois / semaine

Entretien

Entretien

Facile d'entretien

Table des matières

Le Dieffenbachia, qui porte le malheureux nom commun de « canne muette » a de belles grandes feuilles vertes et jaunes à motifs et apporte une belle sensation tropicale lorsqu’il est cultivé comme plante d’intérieur ou un aspect luxuriant lorsqu’il est cultivé dans un endroit chaud et abrité dans le jardin.

Véritable œuvre d’art, tant ses feuilles nous offrent une palette de couleurs variées, c’est une plante d’intérieur très répandue. De la famille des aracées, c’est une espèce tropicale qui s’épanouit même dans les milieux peu lumineux et sec.

Comment planter le dieffenbachia ?

Appelée aussi « canne des muets » en raison de sa tige bien droite et robuste mais aussi des lésions buccales qu’elle provoque en cas de mastication, le Dieffenbachia fait partie des plantes d’intérieur les plus populaires.

Avec ses différents formats et variétés, elle illumine vos intérieurs de ses larges feuilles aux motifs variés de camaieus de verts et de blancs crème. Cette jolie plante exotique trouvera sa place dans vos intérieurs même dans les coins un peu plus sombres.

Habituée à pousser rapidement en milieu naturel en sous-étage des arbres tropicaux d’Amérique du Sud ou des Antilles, cette plante robuste est très appréciée des jardiniers pour sa facilité d’entretien et de taille. Elle doit être cependant manipulée avec des protections, sa sève formée de cristaux aiguisés d’oxalate de calcium provoque des lésions buccales douloureuses, mais temporaires, en cas de mastication.

A tenir hors de portée des jeunes enfants et de vos animaux, surtout les chats, habitués à se lécher souvent les pattes.

La plantation de votre dieffenbachia peut se faire toute l’année avec une préférence pour le printemps.

Dans un pot, disposez des billes d’argile dans le fond et préparez un mélange fertile de terreau, de compost et de corne broyée. Placez votre plante à la lumière naturelle de préférence mais sans soleil direct pour qu’elle conserve son feuillage panaché. Les rayons doux du soleil d’hiver peuvent en revanche parfaitement convenir à votre plante.

Choisissez la variété en fonction de vos intérieurs, certaines espèces peuvent aussi s’épanouir dans des coins plus sombres. 

Pas du tout résistante au froid, maintenez une température idéale de 17-20 °C dans votre pièce sans courants d’air.

Si les conditions de température, de protection contre le soleil et le vent sont réunies, vous pouvez tenter une plantation en extérieur pour ajouter une note tropicale à votre jardin.

L’entretien de la plante

Bien qu’elle ait besoin de luminosité, elle redoute vite l’excès de soleil. Placez-la près d’une fenêtre sans soleil direct. Écoutez ses feuilles vous parler, des feuilles trop blanches indiquent un manque de luminosité.

Attention, la plante est toxique (notamment la sève) : irritante pour la peau et toxique par ingestion, elle peut léser les muqueuses, provoquer une ulcération des lèvres, un oedème buccal et une paralysie du pharynx et de la langue. Elle est également dangereuse pour les yeux. Portez des gants lorsque vous manipulez cette plante, et installez-la hors de portée des jeunes enfants et des animaux.

https://www.gerbeaud.com/

L’arrosage

De 1 à 3 fois par semaine selon la saison. Bien laisser sécher votre mélange de terre en surface entre deux arrosages. Par temps chaud ou en cas de chauffage, brumisez votre plante et placez lui une coupelle de billes d’ argile humides à sa base.
Un engrais spécial plantes vertes sera idéal tous les 15 jours en période de croissance.

La taille

Munissez vous de protections pour vos yeux et vos mains avant de tailler votre dieffenbachia, la sève est très irritante et toxique.

Enlevez les feuilles jaunies au fur et à mesure qu’elles sèchent, le plus souvent à la base. Si votre plante se dégarnit trop au pied, n’hésitez pas à la rabattre en taillant les tiges au-dessus d’un noeud ou toute la plante à 10 cm au-dessus de la terre pour la forcer à fournir de nouvelles feuilles.

Pour multiplier votre dieffenbachia, récupérez au printemps un segment terminal de tige juste sous un noeud et placez le sur un mélange tourbe-sable.

Les maladies de la plante

En cas d’excès d’humidité

Bien laisser sécher votre substrat en surface entre deux arrosages et drainer correctement vos racines pour ne pas voir apparaître de disgracieuses feuilles jaunes !
Mais, pas de panique, une feuille jaune isolée signifie juste qu’une nouvelle feuille est en train de naître.
Si votre terreau est trop humide, la sève peut aussi couler de la pointe des feuilles (guttation). Attention, rappelez vous qu’elle reste toxique pour nos amis à 4 pattes !

En cas d’air trop sec

Votre dieffenbachia peut alors subir l’attaque des prédateurs habituels: les cochenilles, visibles parfois à la base des feuilles. La taille complète de la plante reste la meilleure solution. Les araignées rouges et leurs toiles entre les feuilles et les pucerons d’été devront être traités avec un savon insecticide. 

Les variétés de dieffenbachia

Plus de 50 variétés connues à ce jour et tellement encore à découvrir !
Certaines ont particulièrement retenu mon attention pour la beauté de leur port et de leur feuillage.

dieffenbachia seguine, l’espèce originelle

Irradiant par sa beauté les jardins tropicaux, c’est l’espèce souche aux larges feuilles marbrées de vert et de crème qui pourra atteindre jusqu’à 1,80 m voire plus dans vos intérieurs même s’ils sont faiblement éclairés.

dieffenbachia camilla, une touche de douceur

Plus récente, cette variété est une des plus claires pouvant avoir des feuilles quasi blanches bordées d’un vert profond. De plus petit gabarit, elle trouvera facilement sa place en hauteur sur une table même à la mi-ombre.

dieffenbachia reflector, la variété « flashy »

Les motifs et les tonalités de vert anis et de vert foncé sur des feuilles généreuses font de cette variété une œuvre d’art contemporain. Moins commun, mais pouvant atteindre 1,50 m, ce cultivar aux larges feuilles retombantes reste majestueux.