Érable du japon

Que faut-il savoir sur cet arbre

L'Erable du Japon
  • Nom : Acer palmatum
  • Famille : Acéracées
  • Type : Arbre
  • Hauteur : jusqu’à 6 mètres
  • Exposition : ombre à mi-ombre
  • Sol : neutre, riche en humus
  • Floraison : entre les mois d’avril et juin

Les érables sont généralement des arbres à croissance lente, ce qui les rend parfaits pour les petits jardins car ils restent d’une taille raisonnable. Ils ont rarement besoin d’être taillés et ne projettent pas trop d’ombre.

Certaines variétés d’érable du Japon peuvent supporter le plein soleil, en particulier celles qui ont des feuilles vertes et violettes. Les arbres à feuilles rouges ont besoin d’un peu de soleil pour développer une couleur riche. Mais un soleil chaud et intense peut brûler le feuillage délicat des variétés dorées et panachées, vous pouvez également l’associer avec des petites fleurs japonaises.

Comment planter un Érable du Japon ?

Plantez les érables dans un endroit abrité où le feuillage est protégé du soleil de midi le plus fort et des vents froids ou secs qui peuvent endommager les feuilles. Le jeune feuillage peut être sensible aux gelées tardives.

Dans un premier temps, trouvez le plus bel emplacement de votre jardin, situé à l’ombre ou la mi-ombre. L’érable du Japon apprécie la fraicheur des lieux protégés des rayons directs du soleil.

Ensuite, faites un trou de 60 cm de profondeur et de diamètre. Versez dans le trou un mélange de terre de bruyère et de terre de jardin.

Déposez la motte de votre érable en prenant soin de positionner le point de greffe au-dessus du sol. La base du tronc doit ainsi être hors du sol.

Recouvrez le sol d’un paillis profond de compost ou de moisissure foliaire. Cela retient l’humidité et empêche la croissance des mauvaises herbes. Veillez à ce que le paillis ne touche pas la tige de l’arbre, car il pourrait la faire pourrir.

Les érables peuvent souffrir d’assèchement parce qu’ils ont un système racinaire peu profond. Cela signifie également qu’il ne faut pas en planter trop autour de l’arbre.

La plupart des érables japonais ne devraient pas avoir besoin d’être taillés du tout. Ils se développent d’eux-mêmes pour atteindre une forme équilibrée. Cependant, vous pouvez enlever les branches croisées qui gâchent la forme.

Quand tailler l’érable du japon ?

L’érable palmatum doit être taillé lorsqu’il est complètement dormant (de novembre à mars). En effet, les arbres peuvent saigner de la sève lorsqu’ils sont coupés, ce qui les affaiblit.

Cultiver un érable du japon en pot

Les érables du Japon se développeront également dans des pots. Choisissez un grand récipient stable avec de nombreux trous de drainage. Les pots en terre cuite doivent être doublés de plastique pour réduire les pertes d’eau par les côtés, mais n’oubliez pas de prévoir des trous de drainage dans le fond.

L’arbre n’aura besoin d’être rempoté qu’à quelques années d’intervalle, alors plantez dans un compost à base de terreau argileux. Vous devez également ajouter des aliments liquides ou un engrais à usage général au printemps et à l’automne. (Voir quel engrais utiliser plus bas dans l’article).

Ajoutez une couche de galets ou de gravier sur la surface du sol pour retenir l’humidité. Arrosez si possible avec de l’eau de pluie recueillie. Vous pouvez également mettre le pot de fleur dans un plateau et le remplir d’eau pour créer un réservoir pendant les périodes sèches.

Les racines d’érableo-carbures cultivées en conteneur peuvent être sensibles au gel pendant les hivers rigoureux. Déplacez les pots dans un endroit plus abrité ou enveloppez le pot avec du papier bulle et attachez-le avec de la ficelle.

Remettez l’arbre dans un récipient un peu plus grand tous les deux ans. Avril ou septembre sont les meilleures périodes pour rempoter les érables.

L’entretien de l’Érable japonais

Arrosage 💧

En ce qui concerne l’arrosage, il vaut mieux privilégier la fréquence à la quantité. En d’autres termes, arrosez très légèrement, mais plus souvent.

Pour faire simple, je vous conseille de toujours faire en sorte que la terre soit suffisamment humectée. Vous pouvez utiliser un pulvérisateur, avec de l’eau peu calcaire par exemple ou un arrosage en pluie fine au jardin.

Quel engrais pour l’Érable du Japon ?

Au jardin, l’érable du Japon a juste besoin d’un engrais à libération lente telle que la corne broyée ou du sang séché. Cet apport nutritionnel lui est amplement suffisant.

En pot, vous pouvez utiliser du guano, une matière riche en azote et en phosphate. Des éléments indispensables au bon développement des végétaux de manière générale.

Les maladies de l’Érable du Japon

L’érable du Japon est un arbre extrêmement délicat et très sensible aux nuisibles. C’est la raison pour laquelle un environnement sain lui permet de se développer dans les meilleures conditions.

Si malgré toutes les précautions que vous avez prises votre érable est atteint par une maladie, je vous présente des conseils simples pour les combattre.

  • Brûlure des feuilles : changez l’emplacement de votre arbre pour qu’il soit à la mi-ombre
  • Verticilliose, maladie du corail, armillaire : d’origine cryptogamique, ces champignons se développent volontiers dans un environnement chaud et humide. La circulation de la sève se trouve bloquée, ce qui provoque la dénutrition de la plante. À partir de cet instant, les feuilles et les branches flétrissent et tombent. Cette pathologie est incurable, il faut jeter la plante. Pour votre prochaine plantation, veillez à bien drainer la terre pour éviter la stagnation hydrique qui favorise l’apparition des champignons.
  • Chenilles, pucerons, cochenilles, araignées rouges : pulvérisez la plante d’un mélange d’eau, de savon noir et d’alcool à 90°. C’est une solution à la fois curative et préventive.

Érable japonais : les différentes variétés

La plupart des érables japonais sont petits et poussent lentement, atteignant une hauteur d’environ 1 à 2 mètres. 

Les érables Japonais sont des arbres plus petits et plus étendus, tandis que les érables palmatum ont tendance à ressembler davantage à des arbustes car ils sont plus larges que hauts.

Une fois que vous avez choisi le type d’érable que vous souhaitez, vous pouvez choisir parmi de nombreuses couleurs et formes de feuilles.

L’érable palmatum ‘Bloodgood’ est une variété à feuilles violettes remarquable, et les érable japonais ‘Aconitifolium’ et érable palmatum ‘Osakazuki’ ont des feuilles rouges riches.

L’érable shirasawanum ‘Aureum’ est une variété buissonnante, avec des feuilles pointues dorées aux bords rouges au printemps et en automne.

Le plus beau à met yeux, c’est l’érable japonais Shaina, c’est avec une silhouette impeccablement dessinée et un feuillage aux couleurs du soleil levant que l’érable du Japon Shaina s’impose naturellement dans un joli jardin japonais.

Ses teintes à la fois douces et chaleureuses enveloppent l’atmosphère d’une ambiance minimaliste et équilibrée. Les formes géométriques de ses feuilles contrastent de manière irréprochable avec la rondeur de volume.

Son rouge flamboyant représente le Aki, l’automne, au Japon.

Saison durant laquelle la contemplation des feuilles est une tradition qui pousse à la méditation sur la beauté de la nature.

Le kôyô, qui signifie feuille rouge, est un moment de ravissement et d’observation qui nous rappelle que toute vie est éphémère. Cette précieuse vision fait de l’érable du Japon un magnifique symbole de la puissance de la nature.

Et vous ? Sous quel arbre aimez-vous méditer ? Que vous évoque l’érable du Japon ? Venez partager vos inspirations de jardinage.

Partagez votre amour