La groseille

Groseille dans le jardin : les bienfaits et vertus

Les groseilles sont un excellent point de départ pour apprendre, faciles à cultiver et une fois qu’elles sont établies, vous n’avez pas besoin de faire grand-chose. Tout en étant de belles plantes à fleurs, les groseilles ont également un feuillage parfumé.

Que faut-il savoir sur le groseillier ?

Groseille pour un jardin fruité
  • Nom : Ribes grossularia
  • Famille : Grossulariacées
  • Type : Fruitier
  • Hauteur : 1,5 mètre
  • Exposition : mi-ombre, ensoleillée
  • Sol : frais et drainant
  • Floraison : Printemps

La multitude de groseilles rouges, blanches et noires fait qu’il y en a pour tous les goûts. Mangez-les fraîchement cueillies ou déposées dans un yaourt naturel pour un petit-déjeuner fruité. Vous pouvez aussi les utiliser pour préparer des tartes et des desserts ou les placer sur le côté d’un plateau de fromage avec un bon verre de vin.

Excellente source de fibres et d’antioxydants et contiennent quatre fois plus de vitamine C que les oranges.

Comment planter la Groseille dans son jardin ?

Le groseillier en racines nues est à planter entre octobre et avril. Pour cela, creusez un trou d’une profondeur et d’une largeur de 50 cm.

Prenez soin de bien dégager l’emplacement en enlevant les mauvaises herbes ainsi que les cailloux. Versez-y 80 g de corne torréfiée, un engrais naturel dont le rôle est de stimuler immédiatement la croissance de votre plante.

Piquez le pied après avoir coupé l’extrémité des racines et comblez le trou avec un mélange de terre de jardin et de terreau de plantation.

Tassez bien le pourtour pour former une cuvette, cela permet un premier arrosage très abondant jusqu’à 15 litres. Je vous conseille d’espacer vos arbustes d’au moins 1,2 m, leur croissance étant volumineuse dans une plantation en haie.

Cultiver en bouture

La mi-automne est le moment idéal pour prélever des boutures de groseilliers rouges, noirs et blancs. Dans chaque cas, il s’agit d’un processus très facile…

Groseilles rouges et blanches

Coupez quelques tiges sur des buissons sains de l’année en cours, puis coupez-les en longueurs de 30-38 cm.
Frottez tous les bourgeons, en laissant les 4 bourgeons supérieurs. Faites une tranchée fendue et saupoudrez un peu de sable au fond, avant de placer les longueurs coupées à 15cm de profondeur dans la tranchée, à 20cm de distance.

Gardez les boutures régulièrement arrosées et sans mauvaises herbes, surtout au printemps et à l’été suivants. Elles devraient être bien enracinées et prêtes à être transférées dans leur position de croissance finale l’hiver suivant.

Groseillier noires

Encore une fois, coupez les tiges de la croissance de l’année en cours sur des buissons sains. Cependant, cette fois-ci, coupez-les à des longueurs plus courtes, environ 20-25 cm, juste en dessous d’un bourgeon.

Cette fois, gardez tous les bourgeons sur les longueurs de tige et plantez-les dans une tranchée similaire à celle des groseilles rouges et blanches, de manière à ce que deux bourgeons dépassent de la surface du sol. Espacez-les également de 20 cm. Elles seront prêtes à être transplantées à leur emplacement permanent à l’automne prochain.

Comment entretenir le groseillier ?

Arrosage de votre fruitier

L’arrosage se fait 2 fois par semaine, surtout en période de fructification et de fortes chaleurs, et de préférence en fin de journée.

Les maladies du groseillier

  • Pucerons, cochenilles : pulvérisez les feuilles et la tige d’un mélange d’eau, de savon noir et de vinaigre blanc. À raison d’un tiers pour chaque ingrédient.
  • Anthracnose, oïdium : la pulvérisation d’un mélange d’eau et de bicarbonate est un antifongique naturel efficace. Vous pouvez aussi planter de l’armoise à proximité de votre groseille et en prévention. Il s’agit d’une variété de citronnelle.

Les variétés de groseilles

Les groseilles se récoltent entre les mois de juin et août. Il existe 2 familles de Ribes grossularia : à grappe et à maquereaux. Les fruits des premiers apparaissent en petites grappes.

Par exemple, la « Versaillaise » blanche qui donne des groseilles translucides délicatement sucrées ou le Junifer au rouge acidulé et très parfumé.

Quant à la seconde famille, les fruits poussent directement sur les branches épineuses. C’est le cas de l’Invicta qui donne des groseilles vertes à la chair sucrée, ou la Freedonia idéale pour réaliser de la confiture grâce à sa saveur très sucrée et sa peau épaisse.

Et vous ? Quelle fruit vous fait fondre ? Partager avec nous vos conseils de culture ou vos recettes à base de groseilles !

Partagez votre passion du jardinage