Que faire au jardin en juillet ?

Le mois de juillet signe le début de la période estivale. Le jardin en juillet se traduit par de multiples petites tâches à accomplir pour, bientôt,  récolter les fruits de vos travaux.

Que faire au potager au mois de juillet ?

En juillet, le potager voit la cohabitation de tous les légumes, les uns disparaissent, d’autres naissent et certains sont encore en sommeil. Il va donc falloir répondre aux besoins de chacun.

Un binage régulier s’impose pour lutter contre les mauvaises herbes qui s’installent au printemps.

Il convient de procéder à un arrosage régulier, le soir de préférence pour éviter l’évaporation de l’eau,  en veillant à ne pas asperger les feuilles pour limiter la propagation des maladies. Pour faciliter la pénétration de l’eau dans la terre, griffes là pour casser la partie supérieure.

Tâches à effectuer :

  • Buttage lorsque les feuilles ont bien poussé : haricots, pommes de terre,
  • Taille : tomates, courgettes, concombres,
  • Semer (toutes les deux semaines pour obtenir une production régulière) : salades, carottes,  radis, navets, choux,
  • Vérification des tuteurs : les pieds de tomates ont bien grandi, leurs piquets de soutien doivent être assez hauts et solides pour les soutenir, d’autant plus lorsqu’ils plieront sous le poids de leurs fruits.

Vous récolterez  bientôt les fruits (en l’occurrence les légumes) de vos efforts : salades, carottes, petits pois… et les apprécierez d’autant plus.

Tâche du verger en Juillet

Si cela n’a pas déjà été fait, il est encore temps de tailler les arbres fruitiers. Pour les arbres portant des fruits, enlevez ceux qui sont en excès. Il est, en effet, préférable d’en sacrifier quelques-uns plutôt que de ne pas avoir de récolte du tout en raison d’une maladie. Les pommiers et les poiriers, notamment, nécessitent un éclaircissement.

Le framboisier exige également beaucoup d’attention en juillet. Ses racines, peu profondes, lui interdisent de puiser l’eau du sol par temps sec. Il faut donc l’arroser généreusement et le pailler lorsqu’il fait très chaud.

La vigne, quant à elle, demande un entretien régulier. Il faut dégager ses jeunes grappes et les couvrir, le cas échéant, d’une pochette pour les préserver de la voracité des oiseaux affamés.

Au jardin d’ornement

Les fleurs résistent mal à la chaleur, le jardin d’ornement mérite toute votre attention. Il convient de procéder à des arrosages réguliers, pas forcément tous les jours. Pour une meilleure pénétration de l’eau, nettoyez les massifs, binez et sarclez le sol. Là aussi, il est préférable d’arroser le soir, après s’être assuré que la pluie n’est pas annoncée pour le lendemain, afin de ne pas noyer vos plantes.

Juillet est également le moment propice pour mettre des tuteurs à vos glaïeuls et dahlias pour éviter qu’ils ne se courbent sous la violence des orages d’été.

Procédez aussi au palissage des plantes grimpantes.

Avant votre départ en vacances, coupez la totalité des fleurs de vos rosiers et arbustes à fleurs pour jouir d’une nouvelle floraison à votre retour.

L’arrosage au mois de Juillet

Arroser le jardin en Juillet
Arroser le jardin en Juillet

Augmentez les arrosages pour qu’elles ne se dessèchent pas sous la chaleur. Et donnez-leur régulièrement à manger pour que les fruits de votre travail aient assez d’énergie pour être bien formés et savoureux. Ce type d’alimentation est fantastique pour les tournesols émergents, mais c’est également vrai pour toutes les fleurs en conteneur sur le point de fleurir.

En revanche, certaines plantes vivaces à floraison tardive peuvent bénéficier d’une alimentation rapide avant leur floraison, surtout si le sol n’est pas très fertile.

Autres tâches à réaliser :

  • Bouturage : hortensias,
  • Division des touffes : iris et primevères,
  • Récolte des graines : lupins, pavots, giroflées, ancolies,
  • Récolte des bulbes de printemps,
  • Semer les plantes bisannuelles : pensées, myosotis, digitales, pavots.

Source

Partagez votre amour