Mon inspiration jardin

Coquelicot

Fleur de pavot

Que faut-il savoir sur le Coquelicot

Le pavot est une fleur rouge de printemps bien connue. Il est un symbole du souvenir (Flandre Rouge) et est aussi un favori parmi les jeunes et les jeunes de cœur.

Disponible dans un mélange de couleurs et de fleurs simples et doubles, il est parfait pour les plantations de masse ou dans les jardins de type cottage.

  • Nom : Papaver Rhoeas
  • Famille : Papaveraceae
  • Type : herbacée
  • Hauteur : jusqu’à 1,20 m
  • Exposition : ensoleillée à mi-ombre
  • Sol : Tous types, bien drainés
  • Floraison : de juin à septembre

Plantation du Coquelicot

Comment le planter

La plantation du coquelicot se prête plus volontiers au jardin, car ses racines épaisses et denses survivent rarement dans un pot.

Commencez par un bêchage généreux qui permettra un profond enracinement du pavot.

Déposez les racines nues dirigées vers le bas, dans un trou de 30 cm de diamètre, en veillant à ce que le collet soit au niveau de la surface du sol.

Ensuite, versez la terre de jardin au pied, puis arrosez avec abondance.

Semis du Papaver Rhoeas

En avril, dès que le soleil a bien réchauffé le sol, vous pouvez semer les graines de coquelicot directement dans la terre. En effet, cette plante n’apprécie guère le repiquage.

Pour cela, préparez votre sol en arrachant les mauvaises herbes, les cailloux ainsi que les racines restantes.

Ajoutez de la pouzzolane ou du sable pour lui assurer un bon drainage.

Tassez délicatement la terre avec un rouleau à gazon, puis arrosez en pluie fine jusqu’à une parfaite humidification du sol. Vous pouvez enfin semer les graines à la volée.

L’entretien du Coquelicot

Arrosage 

Le coquelicot possède une bonne résistance à la sécheresse, cependant il est tout de même nécessaire de l’arroser abondamment, une fois par semaine en période de forte chaleur.

Les maladies du Papaver Rhoeas

À savoir sur le Coquelicot

Les variétés de Coquelicot

Avec ses pétales fins et rares, mais tellement artistiques, le coquelicot se décline en plusieurs variétés. Parmi les plus spectaculaires, la Mother of Pearl dévoile ses douces couleurs nacrées.

Aussi, le Bridal Sink, telle une danseuse étoile élégante et rebelle dans son tutu d’une blancheur épurée, vous ensoleillera dès le printemps. Ou tout simplement le Coquelicot de Californie avec ses pétales rouge vif, au cœur jaune étoilé.

Et vous ? Sur quel coquelicot avez-vous semé votre dévolu ? Venez partager avec nous vos astuces et vos conseils de jardinage.

L’histoire associée au Coquelicot

Parce qu’il poussait à une telle profusion sur les champs de bataille belges et français, le pavot à maïs rouge, Papaver rhoeas, fut à jamais associé à la Première Guerre mondiale.

On dit que le remuement du sol causé par les sabots des chevaux et les bottes des soldats a favorisé des expositions inédites de ces fleurs sauvages.

Après la fin de la “guerre pour mettre fin à toutes les guerres”, des pavots artificiels ont été fabriqués et vendus par des vétérans de la guerre afin de collecter des fonds pour les anciens soldats handicapés.

Il est devenu une tradition de porter fièrement le coquelicot le jour du Souvenir, le 11 novembre. Depuis lors, le coquelicot rouge des Flandres, tout comme le romarin et le pin solitaire de Gallipoli, est cultivé en souvenir des soldats morts au cours de la Grande Guerre il y a près d’un siècle.

Exit mobile version