Cultiver le melon charentais
Légumes pour le potager

Melon Charentais, une touche parfumée pour votre jardin

Cultiver le melon charentais
Vues
Potager City

Le melon charentais tient son nom du département dans lequel il a été importé au XVe siècle.

Ce légume riche en vitamine C (Car oui, c’est un légume) se consomme typiquement durant la période estivale. Selon les préférences gustatives, le melon se marie parfaitement aux autres légumes et apporte une touche parfumée à une belle composition. Ou alors, le melon se consomme tel un fruit, en dessert, bien frais.

Et si vous cultiviez vos melons dans votre jardin, sous une serre ou en pot ? Dans ce cas, comment l’entretenir afin de lui offrir le meilleur environnement qu’il soit ? Aussi, quel est le moment idéal pour récolter vos melons ?

Dans cet article, découvrez également de quelle manière conserver vos melons afin de les déguster tout au long de l’année. Voici toutes nos astuces !

Que faut-il savoir sur le Melon Charentais ?

Melon jaune de charente
  • Nom : Cucumis Melo
  • Famille : Cucurbitacées
  • Type : Légume-fruit annuel non rustique
  • Hauteur : jusqu’à 35 cm
  • Exposition : à l’abri du vent et bien ensoleillée
  • Sol : humifère, léger, humide, fertile, bien drainé
  • Récolte : 4 à 5 mois après la mise en culture

Le melon charentais est originaire d’Égypte et dont la culture date de 5 siècles avant notre ère.

À l’époque, la cucurbitacée est consommée tel un légume en accompagnement des viandes et des féculents ou en salade.

Étant donné que le melon était moins sucré que ce que nous connaissons aujourd’hui, les Égyptiens l’assaisonnaient volontiers avec une sauce au vinaigre et au piment.

Son introduction dans la cuisine occidentale n’est effectuée qu’au XVe siècle, grâce à Charles VIII, portant ainsi en Charente le melon jaune qui en tirera son nom.

Où cultiver le Melon charentais ?

Au jardin potager, la plantation du melon se fait idéalement à un emplacement suffisamment exposé au soleil.

En effet, la plante a besoin de beaucoup de soleil pour vous offrir une bonne fructification généreuse et parfaitement sucrée. Comme toute la famille des cucurbitacées, le melon est également très gourmand en eau.

De l’eau que vous retrouvez dans les melons les plus juteux qui vous désaltèrent avec gourmandise en été !

De ce fait, placez vos semis à une exposition vers le sud de préférence et à proximité d’un plan d’eau si vous en avez un dans votre jardin potager. Le semis de vos graines de melon se fait à partir du mois de mars.

Commencez par la préparation de votre sol. Pour cela, parsemez du compost sur toute la zone de culture prévue.

Ensuite, bêchez pour retourner la terre sur une profondeur de 20 cm. Profitez-en pour nettoyer la terre en enlevant les cailloux, les herbes indésirables et les racines des cultures passées. Brisez les mottes afin d’obtenir une terre fine et la plus légère possible.

Choisissez un terreau mélangé à un fumier frais. Aménagez ensuite votre rangée de melons en prenant soin de laisser un espace de 80 cm minimum entre chaque plante.

Sous serre, la culture est tout aussi intéressante dans la mesure où vous pourrez cultiver vos melons à tout moment de l’année. Surtout si vous disposez d’une serre chauffante pour l’hiver, équipée d’une lampe de jour.

Cultiver votre melon charentais en pot

En pot, la semence est tout aussi simple. Il vous suffit de les disposer au soleil sur votre terrasse.

Choisissez un pot suffisamment bas afin que les melons puissent se poser à même le sol, sur une nappe de culture géotextile par exemple. Dans ce cas, vous pouvez semer les graines au mois de mai si vous habitez dans le Sud de la France et au moins de juin si vous êtes dans le Nord.

Melon charentais jaune : Bien l’entretenir

Melon charentais à déguster
Melon charentais à déguster

Quelle croissance pour le Melon Charentais ?

Le melon jaune a besoin de soleil et donc de chaleur pour une croissance équilibrée et productive. Il lui faut ainsi une température supérieure à 12 degrés pour se développer dans des conditions optimales.

Sa croissance est confortable dans une terre sablonneuse, riche et parfaitement drainée.

Je vous conseille de toujours conserver un pH aux alentours de 6 pour que le légume grandisse tranquillement, sans risque de fragilisation de son système racinaire.

Cet environnement propre lui permet également d’être plus résistant aux différents nuisibles qui pourraient affaiblir sa croissance.

Bien le récolter

La récolte du melon jaune se fait entre 4 à 5 mois suivants sa plantation. Prenez soin de toujours bien surveiller votre cucurbitacée.

Coupez les feuilles sèches au fur et à mesure qu’elles apparaissent. Ainsi, les fruits profiteront au maximum de toute la sève pour se développer et devenir délicieusement sucrés.

Lors de la récolte et avant de couper le légume, voici les différents points à vérifier pour être certain de récolter les meilleurs ! 

  • Le poids : Pesez vos melons. Le melon arrivé à pleine maturité est bien lourd. C’est normal, il est suffisamment gorgé d’eau pour être consommé sans modération !
  • Le parfum : Humez vos melons ! Le parfum du melon est si typique et son essence se fait sentir à une bonne distance. Avez-vous déjà été inconsciemment attiré vers le rayon de melons de votre épicier favori, rien qu’en suivant son parfum ? Au jardin, retrouvez ce doux plaisir et laissez-vous guider !
  • Le toucher : le melon charentais ayant atteint sa pleine maturité est légèrement mou. Veillez toutefois à ce que cet aspect ne soit pas trop fragile, dans ce cas, le stade de la consommation a déjà été dépassé. Donc, pour savoir si le melon peut être récolté, il doit être mou, mais pas trop !
  • Le pécou : Il s’agit de la queue du melon. Le pécou doit se décoller. Vous pouvez alors récolter votre melon.

Comment bien le conserver ?

De la plantation jusqu’à la récolte, vous avez montré une certaine impatience pour savourer vos melons charentais.

Mais lorsque la récolte a tellement été généreuse, comment conserver le melon pour le déguster ultérieurement ?

Le but d’une bonne méthode de conservation consiste à maintenir le goût du melon ainsi que toutes ses qualités nutritives. Et pour cela, je vous conseille de conserver votre melon au réfrigérateur, dans le bac à légume durant 6 jours maximum.

Vous avez aussi la possibilité de les découper en cubes et de les conserver au congélateur durant 6 mois.

Vous pourrez ainsi savourer une belle salade fraîche au melon, concombre et crevettes, parsemer de persil du jardin et d’un filet de jus de citron, le tout en plein hiver. Quel bonheur !

Le Melon charentais vert

Il existe une autre variété de melon charentais de couleur verte. Celle-ci est originaire d’Espagne, avec une chair plus charnue et plus farineuse.

Légèrement moins sucrée, mais tout aussi parfumée, les 2 melons se marient à merveille en accompagnement d’un barbecue estival !

Et vous ? Vous êtes plutôt melon jaune ou melon vert ? Profitez de nos astuces de jardinage et venez partager toutes vos inspirations !

Source

Laisser un commentaire