Nourrir les oiseaux en hiver pour sauvegarder la nature

Nourrir les oiseaux en hiver, nos conseils

N’oublier pas de nourrir les oiseaux en hiver dans son jardin. En général, ils sont autonomes et n’ont pas besoin d’aide. Par ailleurs, en hiver, il n’est pas évident pour eux de trouver de la nourriture de manière permanente.

Le but est de les aider à passer la saison hivernale. Avant de prendre une quelconque décision, il faut observer les oiseaux autour du domicile. De cette façon, la quantité de nourriture à préparer sera connue à l’avance. C’est pour éviter le gaspillage. Le nourrissage des volatiles doit prendre fin à partir du mois de Mars.

Pour créer l’habitude, il est impératif de sortir à la même heure pour nourrir les oiseaux. Il est également nécessaire de déposer la nourriture au même endroit.

Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver ?

Il est important de nourrir les oiseaux en hiver, car ils ne pourront pas dénicher facilement des larves et des insectes en cette période. Toutefois, il ne faut pas prendre l’habitude de les nourrir tout au long de l’année. Ils risquent de ne plus chasser au printemps.

Pendant la période hivernale, on constate une forte perte calorique des oiseaux. Ils ont besoin d’un coup de pouce pour combler cette perte. Comme le stock et les réserves de nourriture s’amenuisent, il faudrait passer à l’action et nourrir les oiseaux en hiver dans le jardin.

En hiver, il est important de nourrir les oiseaux
Nourrir les oiseaux en hiver, un moyen de sauver la nature

Pour être simple, les raisons de les nourrir sont nombreuses. La nourriture du sol est figée pendant cette période. La durée de la journée est assez courte. Ce qui ne laisse pas assez de temps aux oiseaux pour trouver de la nourriture.

Il ne faut pas les nourrir avec des aliments destinés aux chats/chiens (croquettes, biscuits, etc.). Plusieurs aliments sont à éviter pour le bien-être des oiseaux (lait, noix de coco sec, riz cru, graines grillées, etc.). Les fruits sont appréciés par tous les volatiles. Par ailleurs, il ne faut pas oublier d’enlever les pépins. Ils peuvent entraîner des maux incurables.

Comme il n’est pas évident de détecter les différentes espèces d’oiseaux qui s’approchent de la maison, il est préférable de prévoir un mélange de graines. Pour éviter le gaspillage, il faut poser une nourriture suffisante pour 24 h.

Quand faut-il nourrir les oiseaux en hiver ?

Les oiseaux des jardins en hiver doivent être nourris dans une période bien définie à l’avance. La date idéale est entre la fonte des neiges et les premières gelées. Elle peut changer en fonction des régions et du climat. De manière générale, on peut se situer entre le mois de novembre et le mois de mars.

Nourrir les oiseaux doit être régulé dans le temps. Il ne doit pas être effectué n’importe comment. En effet, il ne faut pas le réaliser toute l’année. Sinon, un état de dépendance sera créé. Veillez à bien les nourrir jusqu’à la fin de la saison hivernale. Pendant l’été, les oiseaux sont généralement insectivores. Pour pallier l’absence des différents insectes dans le froid, ils deviennent granivores. En continuant à les nourrir en été, il y aura une perturbation de l’équilibre de la nature. Ce cycle a été mis en place par dame nature !

Quel nourriture pour les oiseaux en hiver ?

Le choix de la nourriture des oiseaux doit se faire avec minutie. Il faut éviter les restes qui sont trop salés. Le pain, par exemple, est très difficile à digérer. L’appareil digestif d’un oiseau connaît rapidement un sentiment de satiété. Comme ils deviennent granivores, il suffit de bien choisir les graines. En choisissant des graines nutritives, l’oiseau sera en bonne santé tout au long de la période hivernale. Il est possible d’opter pour des graines de chardon ou de tournesol. À cela peut s’ajouter des fruits secs concassés, des pommes, des baies et des poires. Concocter un mélange de grains est aussi envisageable !

Voici une liste plus exhaustive pour nourrir les oiseaux en hiver :

  • Graines oiseaux
  • la graisse : margarine (ou autre graisse végétale) seule ou en mélange avec des graines
  • les graines de tournesol, le blé concassé, le millet, l’avoine
  • les cacahuètes non salées et non grillées
  • les fruits secs : noisettes, noix, amandes
  • les fruits : pommes, poires

Attention à ne pas leur donner :

  • beurre
  • d’aliments salés
  • de pain sec ou de biscotte
  • de lait
  • de reste de pâtisserie
  • de larves de mouches (asticots)
  • de graines de lin ou de ricin qui sont toxiques pour eux

La cabane à oiseaux, une protection pendant l’hiver

L’installation d’une cabane pour oiseaux dans le jardin est fortement recommandée. C’est une solution pour les abriter pendant les périodes de froid. Les oiseaux pourront aussi s’en servir pour prendre soin de leurs petits. Il est conseillé d’installer la cabane à la fin de l’hiver et au début du printemps. Il faut prévoir une cabane vide pour permettre aux oiseaux d’installer leurs nids. Il n’est pas nécessaire d’ajouter des pailles. Il ne faut pas prendre l’habitude d’ouvrir la cabane. Il est préférable de guetter nos petits voisins à distance !

Avant la période hivernale, il faut nettoyer la cabane pour se débarrasser des bactéries et des microbes. Le type d’espèce qui viendra dans la cabane dépendra du diamètre de ce dernier. Pour le bien-être des oiseaux, il est primordial de choisir un endroit calme pour l’installation de la cabane à oiseaux (sur un piquet de jardin ou sur le mur). La présence de support solide est nécessaire pour une installation solide.

Utiliser des mangeoires adaptées en hiver

Pour attirer les oiseaux des jardins en hiver, il suffit d’installer des mangeoires (trémie, plateforme d’alimentation, mangeoire à suif ou tubulaire). Ils sont connus pour attirer les volatiles. Comme les espèces ne réalisent pas de migration pendant le froid, il faut penser à eux. Les mangeoires sont considérées comme des sources d’alimentation importantes. Ils doivent être accessibles à tout moment.

La présence de mangeoire dans le jardin complète les sources d’alimentation des oiseaux sauvages. C’est aussi un moyen de les aider à nourrir leurs petits. Avec une mangeoire à l’extérieur, on trouve du plaisir à contempler la nature et l’environnement. Contrairement à la cabane, elle doit être nettoyée tous les jours et de façon régulière. Comme l’eau est aussi difficile à dénicher pendant le froid, un petit récipient d’eau tiède bien rempli sera le bienvenu !

C’est une occasion de participer au développement positif de la nature. Il faut prévoir un approvisionnement régulier de la mangeoire. En observant les merveilles de la nature, il sera plus simple de différencier les types d’oiseaux sauvages (sittelle, pic mare, etc.). Il est préférable d’installer la mangeoire pendant le froid. En dehors de cette période, il ne faut pas troubler l’ordre naturel des choses. Elle ne doit servir qu’à offrir des compléments nutritionnels aux oiseaux.

Partagez votre passion du jardinage