rotofil dans le jardin

Le rotofil : un outil encore trop peu utilisé

Le rotofil est effectivement un appareil de jardinage qui a trop peu attiré l’attention. Il est rare que le particulier en ait un.

Cela, malgré le fait qu’il puisse avoir un jardin. Cependant, toute personne possédant un jardin devrait avoir dans sa cabane à outils, un rotofil. Qu’est-ce que c’est ? À quoi cette machine sert-elle ? Découvrez tout de suite les réponses.

Qu’est-ce qu’un rotofil ?

La méconnaissance du produit entraine un désintérêt au niveau du consommateur. Sachez dès lors qu’un rotofil est une machine qui vous sera d’une aide précieuse dans l’entretien de votre jardin. Vous vous en servirez pour peaufiner une tonte de pelouse ou une taille de haie. D’ailleurs, tout le monde l’appelle « coupe-bordure ». Le rotofil est donc un appareil qui peut couper les herbes là où la tondeuse ne peut pas le faire où là où il serait dangereux de faire passer une tondeuse.

Par exemple, passer la tondeuse classique sur un bord avec des pierres risque d’endommager fortement les lames rotatives de la tondeuse en cas de contact avec les pierres. Accessoirement, ce contact peut être à l’origine d’un jet qui peut être source d’accident.

Le rotofil : comment ça marche ?

Son mécanisme est plus ou moins simple. Un moteur fait tournoyer un fil en nylon à une très grande vitesse pour couper les herbes indésirables. Ce fil est maintenu et protégé par un dispositif qui se trouve au bout d’une sorte de perche : la tête de coupe. Cette tête peut être amovible selon le modèle. De cette manière, vous pourrez couper l’herbe horizontalement ou verticalement. Par ailleurs, certains modèles coupent uniquement à la verticale et d’autres le font exclusivement de manière horizontale.

Ensuite, il y a les deux manches. L’un sert à contrôler l’appareil. L’autre en revanche n’est là que pour l’ergonomie. En effet, il aidera à maintenir le rotofil fermement.

Enfin, le dernier composant est le moteur. Ce dernier peut être alimenté avec une énergie thermique ou avec une énergie électrique. Chaque source d’énergie dispose de ses avantages et inconvénients.

Rotofil pour nettoyer les bordures
Rotofil pour nettoyer les bordures

Les types de rotofil

Le type de rotofil est déterminé par le mode d’alimentation de son moteur. De fait, nous pouvons distinguer quatre types de rotofils. Les thermiques, les filaires, les portatifs à batterie, et ceux à gaz.

Les rotofils thermiques

Ce sont des modèles alimentés par un moteur thermique. Puissant, efficace et doté d’une grande autonomie, ce type de rotofil est tout de même un peu trop bruyant. On apprécie cette variante pour une utilisation intensive dans des endroits sans disponibilité d’électricité par exemple.

Les rotofils filaires

Moins bruyant, mais aussi précis que le rotofil thermique, le rotofil filaire fonctionne à l’électricité. Il est également plus léger. Néanmoins, le fil qui sert à alimenter son moteur limite son champ d’action. Il conviendra souvent de s’équiper d’une rallonge pour pouvoir faire le travail correctemnent.

Les rotofils à batterie

Ces rotofils fonctionnent à l’aide d’un moteur électrique sans fil. Vous n’aurez pas à utiliser une rallonge pour atteindre les coins les plus inaccessibles. Ce sont en outre des outils de jardin respectueux de l’environnement. Le petit bémol se trouvera dans l’autonomie. En effet, les rotofils à batterie en ont moins que le rotofils thermiques.

Les rotofils à gaz

Le rotofil à gaz est très efficace. Léger, doté de grandes autonomie et précision, il a tout pour séduire. Cependant, c’est le modèle le plus polluant. Cette mauvaise réputation a fait de lui un produit fortement méconnu, donc peu utilisé.

Pourquoi utiliser un rotofil ?

Nous avons pu apercevoir quelques forces et quelques faiblesses des rotofils à travers leurs types. Néanmoins, il est indispensable de souligner que le premier avantage de cette machine est sans aucun doute sa praticité.

Certes, la tondeuse à gazon coupe l’herbe, mais au bord des allées, des massifs et des haies, elle se montre bien impuissante. Sans un rotofil, le jardinier commence à prendre sa cisaille et attaque un travail harassant. Il s’agit de justifier et d’aligner les bordures. C’est donc après la tonte que le rotofil démontre toute son utilité.

Avec une précision chirurgicale, le rotofil coupe l’excès d’herbe qui n’a pas pu être enlevé par la tondeuse. Vous gagnez ainsi un temps précieux et dépensez moins d’énergie.

Rotofil pour professionnel
Rotofil pour professionnel

Bien choisir le rotofil à utiliser

Maintenant que vous avez un aperçu de l’étendue de l’utilité du rotofil, il ne vous reste plus qu’à choisir. Premièrement, vous devez opter pour un modèle assez puissant pour travailler le contour de votre pelouse. Il faudra donc mesurer le périmètre du gazon avant d’acheter un modèle.

Ensuite, attardez-vous sur la puissance et sur l’autonomie du rotofil avant de l’acheter. Pour un petit jardin, vous n’avez pas besoin d’un rotofil thermique. En effet, la puissance d’un modèle électrique suffira amplement.

Si vous voulez plus de détails, découvrez-en davantage sur guidejardin.com et sachez tout de cet appareil si pratique et pourtant trop peu utilisé.

Partagez votre passion du jardinage