La taille des arbres fruitiers, comment faire ?

L’hiver est la saison idéale pour tailler les arbres fruitiers à pépins, en l’occurrence, les pommiers et les poiriers. Il est préférable de procéder à la taille des fruitiers lorsque ceux-ci sont déjà bien formés, c’est-à-dire quand les arbres sont au stade de palmette ou en forme de fuseau.

Cela facilite l’accès aux petites branches à couper, mais aussi vous permet d’améliorer la fructification de vos arbres. Pourquoi faut-il tailler les arbres fruitiers ? Comment les tailler correctement ? Mon Inspiration Jardin fait le point.

Pourquoi faut-il tailler les arbres fruitiers ?

Les arbres fruitiers qui possèdent une forme dite « plein vent » ne nécessitent pas de taille particulière puisque la fructification se produit de façon naturelle. Ainsi, la taille des arbres fruitiers concerne ceux qui ont une forme fuselée ou en palme.

Cette pratique leur permet de produire des fruits généreux, juteux et bien sucrés.

Bien tailler les arbres fruitiers, nos astuces

Quels arbres fruitiers faut-il tailler ?

Tout d’abord, faisons un point sur l’anatomie d’un arbre fruitier. Les ramures de l’arbre, c’est-à-dire les branches les plus épaisses, sont supportées par la charpente, qui est le squelette de l’arbre. Les organes de fructification, appelés les coursonnes, sont reconnaissables à leur apex en bourgeon.

Il y a 2 types de tailles :

  • La taille de nettoyage : La technique consiste à un simple nettoyage de l’arbre en supprimant les branches abîmées, cassées ou atteintes par des nuisibles.
  • La taille de fructification : Cette pratique consiste à éclaircir l’arbre fruitier afin de ne conserver que les branches les plus prometteuses et celles qui vous offriront les plus beaux fruits.

Comment tailler le poirier ?

Arbre fruitier, le poirier, conseils et entretien
Tailler les arbres fruitiers comme le poirier

Concernant le poirier en forme de fuseau et quasiment en forme de triangle à l’envers, vous allez commencer par nettoyer l’arbre en supprimant les petites branches en surnombre et ensuite procéder à la taille de fructification. Commencez par dégager les herbes indésirables ou les rameaux de greffes qui ont éventuellement mal pris.

Coupez-les à leur base à l’aide d’un sécateur, et bien au ras du tronc afin d’ éviter la repousse. Leur suppression permet à l’arbre de profiter de toute la sève dont il a besoin pour se nourrir. Ensuite, procédez par charpente. Suivez une charpentière depuis sa base et supprimez les coursonnes sèches et fatiguées.

Continuez à remonter la branche et si vous rencontrez une lambourde surmontée d’un dard, c’est-à-dire un jeune bourgeon, laissez-la, car il s’agit d’un futur rameau comportant un bouton à fleur, qui, à son tour, deviendra un fruit. Pour résumer : coupez les rameaux vides et secs et conservez les dards ainsi que les jeunes boutons à fruits.

L’objectif est d’harmoniser la forme du poirier et de concentrer la consommation de la sève par les rameaux les plus en forme.

Comment tailler le pommier

pommier au verger
Tailler le pommier

Tailler les arbres fruitiers comme le pommier est plutôt similaire à la taille du poirier. Cet entretien indispensable à la productivité du fruitier s’effectue en période hivernale, entre les mois de novembre et mars.

Sur un jeune pommier, vous pouvez parfaitement utiliser un sécateur à bras ou un sécateur à main pour les petites branches. Avant de commencer la taille de votre arbre fruitier, je vous conseille de toujours bien aiguiser vos outils et surtout de bien les désinfecter. Ainsi, votre travail se fait dans un environnement sain.

Commencez par le nettoyage des branches intérieures afin de faciliter la pénétration de la lumière jusqu’au cœur de l’arbre. Ensuite, couper les branches qui se croisent, cela évite les blessures. Pour obtenir une coupe nette et franche, veillez à ce que la lame de votre sécateur soit toujours du côté de la charpentière. Une fois que vous avez bien dégagé les poumons du pommier, taillez à présent les branches restantes.

Pour cela, coupez au 5e œil en partant de la base du rameau. Coupez toujours en biseau juste après le dernier œil. Cette technique de coupe prévient de la stagnation hydrique au niveau de l’apex et donc prévient contre la prolifération de nuisible fongique. La dernière étape de la taille de votre arbre fruitier consiste à ne conserver que 3 yeux sur chacune des coursonnes du pommier.

Procédez de la même manière que les rameaux, c’est-à-dire en comptant à partir de la base, puis en coupant juste après le 3e œil, et en biseau.

Que faire après avoir taillé les fruitiers ?

Une fois que vous avez délicatement taillé vos arbres fruitiers à pépins, je vous conseille d’appliquer un traitement préventif contre les maladies.

En effet, le fait de tailler les arbres fruitiers brutalise les rameaux fragilise l’arbre durant la phase de cicatrisation. Les plaies sont des ouvertures qui favorisent l’installation des insectes qui vont se nourrir de la sève fraîchement accessible. Pour cela, confectionnez une bouille bordelaise ou du jus de consoude à pulvériser minutieusement sur toutes les branches de vos arbres fruitiers. Insistez bien sur les coupes réalisées.

Et voilà ! Vos arbres fruitiers sont à présent propres et frais ! Et surtout, ils sont en pleine forme pour vous offrir de beaux et bons fruits juteux à savourer l’été prochain ! Et vous, quelles sont vos astuces de jardinage ? Venez partager avec nous vos inspirations de jardin !

Source

Partagez votre amour